La fontaine Jean-Baptiste de La Salle

Histoire courte

Souhaitant rendre hommage au père fondateur des Frères des Écoles Chrétiennes, la Ville de Rouen décida de l’érection d’un monument public.

Ce fut le projet porté par le sculpteur Alexandre Flaguière et l’architecte Édouard Deperthes qui remporta l’adhésion du Conseil Municipal, bien que le diocèse regretta que les projets présentés « ne portent pas le caractère religieux qui convient à un monument élevé à un prêtre ».

Inaugurée en 1875 sur la place Saint Sever, la fontaine est transférée définitivement en 1887 place Saint Clément. En effet, le quartier Saint-Sever fut sélectionné à l’époque pour accueillir une gare ferroviaire, aujourd’hui désaffectée.

Place Saint-Clément, 76100 Rouen

*ouvert au public

Fontaine Jean-Baptiste De La Salle
Fontaine Jean-Baptiste de La Salle

Histoire complète

En 1832, le philosophe et historien Jacques Droz parlait ainsi du Fondateur « Tel fut cet ami de l’humanité dont la statue devrait être érigée par la France reconnaissante » (Applications de la morale à la politique, 1832). Dès 1868, le Frère Lucard, Directeur de l’École normale publique s’employait à mener le projet à bien.

En juin 1872, une pétition était adressée au préfet pour autoriser l’érection d’une statue sur une place publique de Rouen. Dans sa séance du 28 août 1872, le Conseil municipal de Rouen déclarait qu’il « est d’avis que le projet qui lui est soumis doit être accueilli comme un juste hommage rendu à un bienfaiteur de l’humanité dont la ville sera heureuse de voir le souvenir perpétué par l’érection d’un monument public ». Le 14 novembre suivant, un décret présidentiel autorisait l’érection à Rouen, par voie de souscription, d’un monument à la mémoire de Jean-Baptiste de La Salle. Un comité d’érection, chargé de recevoir les souscriptions, était formé par le Cardinal de Bonnechose. En octobre 1873, la somme récoltée dépassait les 100 000 Francs.

Le concours lancé soumettait deux conditions : un groupe représentant le vénérable de La Salle avec un ou deux enfants, un piédestal servant de fontaine publique (l’eau symbolisant la science enseignée dans les écoles lasalliennes et la charité de Jean-Baptiste de La Salle).

Fontaine Jean-Baptiste De La Salle
Zoom sur la statue

Au total, ce furent cinq projets qui purent être exposés à l’Hôtel de Ville puis à l’École normale à compter de juin 1873. Le choix s’est unanimement porté sur celui du sculpteur Alexandre Falguière (1831-1900) et de l’architecte Édouard Deperthes (1833-1898) même si La Semaine religieuse du diocèse de Rouen pouvait regretter que tous les projets « ne portent pas le caractère religieux qui convient à un monument élevé à un prêtre » (7 juillet 1873).

Le choix de la Place Saint-Sever fut adopté par le Conseil municipal le 12 décembre suivant. Les travaux débutèrent l’année suivante.

Le 2 juin 1875, le monument était inauguré en grandes pompes.

L’ensemble mesure plus de 12 mètres ; le groupe de bronze pèse 3,2 tonnes. Sur le piédestal, les armes de La Salle, de l’Institut, de Reims et Rouen.

Quatre enfants symbolisant le rayonnement mondial de l’œuvre du Fondateur, la dédicace et l’approbation pontificale de Benoît XIII gravées dans le marbre et deux-bas-reliefs (visite de Jacques Il, roi d’Écosse et distribution de pain par Jean-Baptiste de La Salle lors d’une famine) complètent l’ensemble.

Le 22 juillet 1887, le Conseil municipal de Rouen décidait le déplacement de la statue en raison du projet de construction d’une nouvelle gare. Le choix se porte sur la place Saint-Clément, à proximité de Saint-Yon.

Le groupe de Falguière a inspiré nombre d’autres représentations du Fondateur, dans le passé comme aujourd’hui.